Worried Lebanese

thought crumbs on lebanese and middle eastern politics

Peut-on condamner la violence au Liban?

Posted by worriedlebanese on 25/06/2013

La cohérence veut que l’on ne puisse condamner Assir d’avoir pris les armes pour se tailler un territoire politique, comme l’avait fait dès 1958 Pierre Gemayel, Kamal Joumblatt, Rachid Karamé ou Saeb Salam. Cela leur avait assuré une belle destinée politique… et une dynastie politique.
Cette même cohérence veut que l’on ne puisse condamner Assir d’avoir attaqué l’armée, lorsque l’on sait que Nabih Berri, Samir Geagea et Walid Joumblatt l’avaient fait en leur temps et participent toujours au pouvoir. Les raisons du Sheikh salafiste de Saïda sont-elles si différentes des leurs ?
Et pourtant, nous nous devons de le condamner et de condamner tous ceux qui à travers la violence se sont taillés un bout de notre République. Un crime ne peut couvrir un autre.

Mais est-ce que cela justifie la violence qui se déploie contre les salafistes? Qu’est-ce que cela en dit de notre société? Depuis trois jours, ces deux questions me reviennent et la réponse me semble claire, il est temps d’entreprendre la débaathisation de nos institutions et de notre société. Mais pour le faire, nous devons commencer par admettre l’empreinte qu’à laissé sur nous près de 30 ans d’éducation et de gestion baathiste de nos affaires.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: