Worried Lebanese

thought crumbs on lebanese and middle eastern politics

Retours Martyrologiques

Posted by worriedlebanese on 07/07/2011

En lisant le discours de Ziad Qadri, j’ai appris que son père avait été assassiné. Cela m’a surpris parce que le nom de Nazim Qadri ne figure pas dans la liste des Martyrs du XIV Mars qui est souvent scandée par les politiciens ou les journalistes… et qui d’ailleurs est de temps en temps illustrée sur la télé ou sur les pancartes. J’ai effectué une petite recherche sur google pour me renseigner sur les circonstances qui entourent sa mort et je suis tombé sur cette liste de martyrs. Saviez-vous que la soeur de Joumblatt avait été assassiné à Beyrouth Est un an avant son frère?
A sa relecture, j’ai remarqué que les noms relevaient à peu près du consensus national, c’est à dire qu’ils excluaient certaines personnes pour des raisons essentiellement politiques… d’où quelques rajouts qui ont le méritent de montrer le caractère fragmenté de listes martyrologiques. En cherchant, je suis d’ailleurs tombé sur une liste qui me semble plus intéressantes que d’autres: les assassinats politiques au Liban depuis l’indépendance.

Figures politiques
. Riyad el-Solh, premier ministre du Liban, 17 juillet 1951
. Mohammad Abboud, député, 1952
. Albert Hajj, député, 17 avril 1961.
. Farjallah Hélou, secrétaire du Parti Communiste, 25 juin 1959.
. Naïm Mghabghab, Député Chamouniste, 1959
. Maarouf Saad, 6 mars 1975
. Linda Joumblatt, sœur de Kamal Joumblatt, 21 mai 1976
. Kamal Joumblatt, président du parti socialiste progressiste et leader du Mouvement National, 16 mars 1977
. Tony Frangié, député, chef du parti Marada, 13 juin 1978
. Béchir Gemayel, chef du parti des Forces Libanaises, président du Liban, 14 septembre 1982
. Rachid Karamé, premier ministre du Liban, 1er juin 1987
. Nazim Qadri, député, 21 septembre 1989
. René Mouawad, président du Liban, 22 novembre 1989
. Dany Chamoun, chef du Parti National Libéral, 21 octobre 1990
. Abbas Mousawi, secrétaire général du Hezbollah, 16 janvier 1992
. Elie Hobeika, ancien chef des Forces Libanaises, 24 janvier 2002
. Jihad Jibril, chef des milices du FPLP-CG, 20 mai 2002
. Rafic Hariri, premier ministre du Liban, 21 février 2005
. George Hawi, chef du parti communiste libanais, 21 juin 2005
. Pierre Gemayel, député, membre du parti des Phalanges, 21 novembre 2006
. Imad Moughnieh, responsable du renseignement au sein du Hezbollah, 12 février 2008

Figures médiatiques
. Nassib Metni, directeur du Télégraphe, 8 mai 1958
. Kamel Mroué, directeur du Hayat, 16 mai 1966
. Ghassan Kanafani, rédacteur en chef du Anwar, 8 juillet 1972.
. Edouard Saab, rédacteur en chef de l’Orient-Le Jour, 16 mai 1976
. Salim al-Lawzi, éditeur du magasine Al-Hawadith, 24 février 1980
. Riyad Taha, chef du syndicat des journalistes, 22 juillet 1980
. Gebran Tueni, rédacteur en chef du Nahar, 12 décembre 2005
. Samir Kassir, éditorialiste au Nahar, 1er juin 2006

Figures religieuses
. Musa Sadr, President du Conseil Supérieur Chiite, 31 août 1978
. Hassan Shirazi, 5 mai 1980.
. Albert Khreish, 5 mai 1988
. Hassan Khaled, Mufti de la République, 16 mai 1989
. Nizar Halabi, Chef des Ahbach, 31 août 1995

4 Responses to “Retours Martyrologiques”

  1. Celia said

    There are many others.

    The one that should not be forgotten is Maarouf Saad, killed a few weeks before April 13, 1975. Important assassination that accelerated to downward spiral. He was protesting against a monopoly owned by Camille Chamoun and a few other crooks who were making life miserable for fishers and Saida’s underprivileged population.

    And I am not sure William Hawi counts as a poilitcial assassination. He was killed in battle like many others. His death was also important though, because Bashir was able to take over while he was still very immature, with the consequences that we know.

    Among religious figures, you could also include the often forgotten Mgr Albert Khoreiche, nephew of the patriarch, who was killed in 1988 because he dared criticize Geagea’s militias.

  2. dodzi said

    Sans vouloir rentrer dans la polémique, mais considérons nous l’exécution d’Antoun Saadé comme un martyr? Son idéologie politique serait-il un obstacle?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: