Worried Lebanese

thought crumbs on lebanese and middle eastern politics

The Truth الحقيقة… l’évolution d’un slogan (1)

Posted by worriedlebanese on 22/12/2010

Je me souviens d’un ruban bleu qu’on distribuait à tous les coins de rue, attaché à une bande autocollante noire arborant une inscription bilingue: “الحقيقه”/”The Truth”. En ce temps, je ne m’étais pas posé beaucoup de questions sur son sens. Je n’avais pas pleinement réalisé l’impressionnante polysémie et versatilité politique à cette formule tout simple en apparence mais qui a pu déployer sa richesse en ces cinq années d’existence.

En 2005, le sens du slogan/revendication “الحقيقه”/”The Truth” nous semblait à tous évident. Il pointait un doigt accusateur vers la Syrie. Et d’ailleurs les politiciens qui l’arboraient l’explicitaient de manière à laisser aucune place au doute. L’équation était simple: “The Truth” <=> “la Syrie nous occupe, la Syrie est coupable”. Dans la foule qui convergeait vers la place des martyrs, certains venaient avec un esprit de revanche (pour toutes ces années d’occupation qui ne disait pas son nom, pour toutes ces vexation, cette violence, pour notre humiliation), et d’autres avec un esprit de vengeance (pour le meutre du Zaïm ou de l’homme politique), deux sentiments que “la vérité” recouvrait de manière euphémique et valorisante. “الحقيقه”/”The Truth” offrait des accents d’absolu (alors que son sens contextuel était extrêmement spécifique).

Vers la fin 2005, le slogan “الحقيقه”/”The Truth” commence à recouvrir une nouvelle réalité, le Tribunal Spécial pour le Liban (TSL). Une nouvelle équation voit le jours “The Truth” <=> Justice <=> TSL. L’équation est présentée comme axiomatique. Et certains s’activent pour l’étendre, et la voila transformé en: “The Truth” <=> Justice <=> TSL <=> Réconciliation <=> Paix. Pendant quatre longues années, des activistes quatorze-marsiste mobilisent juristes, politologues, sociologues, philosophes, psychologues et psychiatres pour nous asséner la nouvelle équation. Comme elle est axiomatique, par définition, elle n’a nul besoin d’être démontrée. En revanche, chaque spécialiste va puiser dans sa discipline pour nous expliquer les bienfaits de la formule. C’est évidemment une panacée.

A partir de 2008, un élément de l’équation a été modifié. Le doigt n’est plus pointé sur la Syrie mais sur le Hezbollah (et sans même qu’un acte d’accusation ne soit publié, ni même des indications allant dans ce sens dans un rapport officiel). Etonnamment, les promoteurs de la formule “The Truth” <=> Justice <=> TSL <=> Réconciliation <=> Paix” continuent à nous assurer de la validité de la formule, alors même qu’ils savent bien que le Hezbollah ne se laissera pas faire, et donc qu’une accusation de tout genre mettra en danger la Paix civile et donc tout espoir de (ré)conciliation entre les deux principales communautés musulmanes du pays.

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: