Worried Lebanese

thought crumbs on lebanese and middle eastern politics

Two conversations that kept me silent for over a month

Posted by worriedlebanese on 07/11/2010

I jumped head-on into two discussions with friends about a month ago that confirmed a strong feeling I’ve felt for some time now but never acted upon. I’ve been feeling uncomfortable with the way I argue my points. I don’t have any problems with my analysis per se. I believe that many of the points I make are valid, and that what I criticise is indeed criticisable. But I know I’m not doing it the right way. My approach is too cold, too analytical, and by criticising the other’s reasoning, I’m putting him/her in a defensive position in which things become personal. And I know that were I in their shoes, I’d be extremely agressive and quite bitter. What amazed me in these two conversations is the generosity and goodness that they showed towards me, withstanding what I had said and how I had said it…

Conversation 1

Que peuvent ils faire? Tuer? Ils tueront 1, 10 ou 100 hommes libres, et après? Le sort du Tribunal Spécial n’est pas entre nos mains. 02 October at 14:27

Quels hommes libres? Franchement, je n’en vois pas beaucoup au Liban. Je ne vois que des hommes et des femmes apathiques ou embrigadés derrière leurs certitudes. Le premier signe de la liberté est l’autocritique et non pas l’autocélébration. Il est plus facile de chercher une aiguille dans une botte de foin que de trouver une conversation rationnelle et raisonnée avec un quatorze marsiste sur le TSL ou avec un hezbollahiste sur la résistance.

Il n’y a rien d’héroïque dans la mort, ni même d’exceptionnel dans un pays qui célèbre annuellement des bouchers et dont les habitants se laissent conduire périodiquement vers l’abattoir.

Wissam Saade Meme si le TSL revet de la valeur d’un mythe fondateur pour le 14 mars comparable dans cette dimension au mythe fondateur de la Resistance, je crois pas que cette analogie pourrait transgresser facilement les limites separant ce qui est le symbolique et ce qui est factuel. Car justement, dans le cas ou la Resistance est impliquee dans l’affaire du TSL, le parallelisme possibilisant cette analogie est rompue. Et la c’est le Fait qui se substitue meme symboliquement au symbole.

Nous ne parlons plus de la même chose. Et à mon avis, dans toute discussion, il faut s’efforcer à rester clair avec son interlocuteur, et non pas à se perdre dans les subtilités (même délicieuses) de son propre raisonnement. Ma comparaison n’est pas entre le Quatorze Mars@ et la Résistance@, elle ne porte pas non plus sur le rapport qu’ont ces deux “mouvements” à leurs mythes (je pense d’ailleurs que la référence au mythe fondateur n’est dans ce cas ni pertinente ni utile) mais sur le rapport qu’ont les partisans/militants/embrigadés des deux bords à un objet présent et actuel qu’ils ont sacralisés… et de là sur l’effet de ce rapport sur leur discours. Toute discussion sur ce sujet ne fait que confirmer mon propos. 03 October at 10:56 ·

Wissam Saade hahahahaaaaaahaaaa 03 October at 11:59

Wissam Saade dans ce cas tout ce que vous disez libneni kalik n est que du blablablablablabla assez stupide 03 October at 12:08

Michel Hajji Georgiou Ya Jihad, ta pseudo “neutralite”, qui n’en est pas une, voire ton politiquement correct, sont ecoeurants. La plupart de tes anciens professeurs, notamment ceux qui ne sont plus la, t’auraient flanque pour le coup un “hors sujet” depuis bien longtemps… 03 October at 12:39

Wissam Saade aha.. Libneni kalik c’est le fameux Jihad? Wawww. 03 October at 13:35 ·

Lıbnéné Qaliq ‎@ Michel. Je n’ai jamais prétendu être neutre. Et je ne m’attends pas à ce que d’autres le soient. En revanche, je m’attends à ce que des gens que j’ai longtemps admiré et continue à admirer gardent une distance critique. Si le “sujet” est l’embrigadement, la bipolarisation, le travestissement des victimes en héros et des bourreaux en victimes, le rejet de toute responsabilité sur l’autre, le remplacement d’une lecture politique par une lecture géopolitique, alors oui, je fais du “hors sujet”, mais je préfère l’appeler recadrage. 03 October at 22:59 .

Michel Hajji Georgiou Je trouve cela parfaitement pretentieux, cher Jihad. Je pense que tu devrais recouvrer un peu d’humilite et cesser d’etiqueter les gens. Surtout ceux que tu “recadres” sur ton blog en fonction de categories d’analyse parfaitement martiennes (et tout a fait partiales, l’air de rien). Tu accuses les autres d’avoir sombre, cher ami, mais en fait, tu derives aussi, plus que les autres meme. Dommage. 03 October at 23:02

Lıbnéné Qaliq Peut-on étiqueter des gens qui avancent sous un étendard? Tu fais sans doute référence à un billet dont je suis peu fier, mais je pense y avoir en son temps explicité la démarche. je pense qu’elle est quelque peu liée à l’acte d’écriture. Mais bon, certains d’entre nous s’en sortent grâce à l’élégance de leur plume. Ce n’est malheureusement pas mon cas. Et t’es également en droit de me reprocher mon agressivité, ma tendance à la circularité dans le raisonnement et mes écrits plutôt brouillon. Mais tt ça reste loin de Mars, et surtout du parti pris. 04 October at 00:33

Michel Hajji Georgiou Mais tu as autant de parti pris que n’importe qui ya Jihad. Khalas ba’a. Si tu ne t’en rends pas compte, c’est que tu es atteint d’une cecite grave !! Arrete de donner des lecons et de juger les gens ! Tu peux exprimer l’opinion que tu veux, mais finis-en avec cette attitude scolieuse et condescendante a la fin !! Quand a tes billets, je t’en remercie, mais c’etait facile et mal informe.Une attaque gratuite en fait, qui se cachait derriere une pseudo demarche intellectualiste. Mais t’en fais, c’est quand meme un plaisir de te lire. Moi, au moins, je ne te juge pas. De grace, ecris ce que tu veux, mais, s’il te plait, descends de ton super piedestal analytique !!!

Lıbnéné Qaliq Entendu (un mot qui résume 15 minutes de relectures) Merci Michel


Conversation 2

Hicham Bou Nassif Had the Good Samaritan arrived a bit earlier on the scene, should he have let the wrongdoers beat the innocent traveler, possibly to death? Had he intervened, how would that conform to the obligation of non-violence? Had he not intervened, how would that conform to the obligation of defending the innocent? 03 October at 05:24

Lıbnéné Qaliq I’m genuinely surprised by the way you revisit the parable of the Good Samaritain. You seem to be reinventing it in a way to justify violence. And to think that the parable is given as an explanation to the commandement “love your neighbour as yourself” in which Jesus radically redefines the “neighbour” as possibly an opponent (belonging to another faith). Ironic, don’t you think? 03 October at 22:33

Hicham Bou Nassif How can I be justifying violence when i actually refer to non-violence as an”obligation”? In fact, how can I be making any kind of statement when I use three question marks in one status? Isn’t it clear I am troubled by what I perceive to be contradictions in Christian teaching? Granted, this contradiction my only be apparent. There may be a way out of the moral/intellectual quagmire. But your answer doesn’t offer even a hint in that direction. That’s because once again, you fail to read carefully. It seems that the Libnene Qaliq just cannot make himself read carefully anything HE did not write. He just takes a quick look at a text, jumps into conclusions, then jumps into Rosinante, and Hola ! Here goes the Ingenious Hidalgo Don Quixote Libnene Qaliq of La Mancha, ready for the windmills.
Yours are the ways of the permanent monologue. Sad, don’t you think.
03 October at 23:51

Lıbnéné Qaliq Absolutely. 04 October at 00:02

Hicham Bou Nassif Absolutely, you said it. But i am not done yet: I think it’s sad because it’s a waste of talent. I have always believed in yours and will always continue to do so. Not because i am easily… impressed, but because it is indeed impressive. Disagreements about politics are no problem. In fact, they are a sign of good intellectual health. But things are beyond “politics” now. What is at risk is the very meaning of our country, its intimate liberal raison d’etre. I am sorry we dont see eye to eye on this 04 October at 00:09

Lıbnéné Qaliq now that was an unexpected blow; humbling and embarrassing all at once. gotta sleep over it. 04 October at 00:40

4 Responses to “Two conversations that kept me silent for over a month”

  1. lirun said

    i have had arguments with you before as well.. so i thought you were talking about me.. dont be too hard on yourself.. youre alright

  2. More on WL
    – Saïd Chaitou: yi… the come back… i was missing him… long time… khay (09 November at 17:35)
    – Serge Yared: In a full-blown self-flagellating mode! Hit him and he’s gonna hit himself harder. (09 November at 17:39)
    – Serge Yared: He is a bit like Neil Young. One album he is electric, one album he is acoustic. (09 November at 17:41)
    – Saïd Chaitou: HUH, just read it… is he on his way for crucifixion? (09 November at 17:48)
    – Serge Yared: eih, heik shi… It is cyclical. He does this before or after a phase of spiritual seclusion. (09 November at 17:51)
    – Saïd Chaitou: I believe he is on the “after”… bass 7aram… Jesus did suffer for the human beings, Jihad la min? (09 November at 17:56)
    – Serge Yared: ‎(hush…) (09 November at 18:00)
    – Serge Yared: He is upset because he annoys the people he disagrees with. To me it is somehow tautological. But people overcome it. U overcame it when he was making critical evaluation of the L.P., right? (09 November at 18:03)
    – Saïd Chaitou: Actually for some reasons, I liked it. And yes, there was no harm feelings. W’aslan inutile de pousser l’honnetete juska auto publier toutes les critiques🙂 (09 November at 18:23)
    – Wassim Maouad: Yoshua ben Yosef ‘suffered’ for Benoîts, Jean-Pauls, Pauls, Pies etc, of all versions and serial numbers. (09 November at 20:16)

  3. Shlon said

    Michel Hajji Georgiou: Je trouve cela parfaitement pretentieux, cher Jihad. Je pense que tu devrais recouvrer un peu d’humilite et cesser d’etiqueter les gens. Surtout ceux que tu “recadres” sur ton blog en fonction de categories d’analyse parfaitement martiennes. Tu accuses les autres d’avoir sombre, cher ami, mais en fait, tu derives aussi, plus que les autres meme. Mais tu as autant de parti pris que n’importe qui ya Jihad. Khalas ba’a. Si tu ne t’en rends pas compte, c’est que tu es atteint d’une cecite grave !!” etc etc…

    et ensuite: “Moi, au moins, je ne te juge pas.”

    Tu as des conversations avec Michel Haggi Georges?
    Courageux Libnani Qaliq, très courageux.

    Il faudrait déjà un estomac d’acier pour lire les “zarticles” de ce petit “journaleux” apprenti de l’amuseur radiophonique. D’ailleurs, qui d’autre que l’orient le jour, repaire de brigands et d’incompétents en tous genres, publierait les états d’âmes-narration scolaire de monsieur “attend-que’j’te-sorte-un-mot-difficile-et-tu-verras-que-j’ai-raison”?

    Déjà, lecture unilatérale ferait gerber un dindon. Alors…. une DISCUSSION?

    Ne répète plus JAMAIS ça, s’il te plaît.

    Pourtant…. ce garçon… il était plutôt doué à l’école jésuite… il avait un bon fronssé et faisait bien ses devoirs… c’est peut-être ce qui l’a gâté. Le mot facile, cela a du l’empêcher de faire fonctionner ses neurones trop intensément à partir d’un moment. Et voilà: ils ne sont plus habitués😦

    Et il est devenu bête, pensée primaire, mais avec des mots juteux… Pour ne rien arranger, son mentor, c’est l’amateur de veuve cliquot là….

    Libnani, je suis qaliq pour toi, si du balances une partie, même infime, de ton énergie à “dialoguer” avec un râteau.

    Bien à toi,
    Shlon,
    d’un blog défunt
    (l’orient le jour m’a tuer)

    • Cher ex-blogueur,
      En fait, ce qui me manque le plus, c’est justement ces conversations avec Michel, des conversations significatives et enrichissantes. Mais cela fait un beau moment que j’en suis privé. Et j’ai réalisé dernièrement qu’en réalité je m’en suis privé, par mon attitude, par mes jugements.
      Oui, il est vrai que dans cet échange facebook que j’ai reproduit ici, Michel a émis des jugements sur moi. Et comment lui en vouloir après ce que j’ai écrit sur lui. (Rendez-nous Michel). En vérité, j’ai trouvé son propos louable, et bien plus recommandable que le mien. C’est pour cela que je l’ai reproduit. En dépit de notre désaccord, en dépit de mes jugements, il a su me répondre de manière ferme mais amicale.
      Cela dit, ces deux échanges ne m’ont pas “ouvert les yeux” sur mon positionnement politique, mais plutôt sur ma manière de procéder. Ma position restera critique, mais je m’efforcerai à la garder ouverte et humaine, et non pas fermé et mécanique. Je vais m’essayer à un exercice ce dimanche.
      à
      bientôt

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: