Worried Lebanese

thought crumbs on lebanese and middle eastern politics

Thoughts on Lebanese identity (1)

Posted by worriedlebanese on 07/10/2006

I have an article to write on the debate over the lebanese identity. What more is there to say about it? Should I present the debate between lebanese nationalists and arab nationalists? Should I dwelve on the meaning of ‘being arab’ and the Lebanese constitution’s stand on identity? What about the other identities? the communal ones?

I’ve been going through texts written by Sélim Abou and Ahmad Baydoun over this question.  And I’m thinking of quoting Amin Maalouf and Samir Kassir… Two weeks left to hand in the article.

2 Responses to “Thoughts on Lebanese identity (1)”

  1. naya06 said

    Salut, je ne suis du tout specialiste de cette question qui est l’un de tes themes de reflexion , mais ayant lu le livre de Amine Maalouf, qui se définit dedans comme arabe et chrétien, ce qui déja est interessant à utiliser dans le débat classique et sans originalité entre musulmans pro nationalisme arabe et les chrétiens pro nationalisme libaniste….. bref, je pense qu’il y a une phrase clé que j’avais retenu du livre que tu peux utiliser pour introduire maalouf dans ton article: que l’identité est la somme des appartenances que nous nous reconnaissons. La ca peut ouvrir la perpective du debat sur l’ idée que l’identité” est est quelque chose qui ne finit pas d’etre construit et qui est multiple dans son acception a la fois individuelle et collective. Etant quelque chose en mouvement, quels sont les criteres qui definiraient la “base” d’une identité libanaise..
    La dimension nationale, communautaire, culturelle, linguistique???????? quand on sait que les libanais ne sont meme pas d’accord encore pour une version unifiée de leur histoire nationale. Bon je ne sais plus si je dis des banalités a 1 du matin, mais ce livre m’est revenu a l’esprit, et oui, tu devrais y puiser des choses interessantes.

  2. je suis en train de me taper la lecture de deux livres de Maalouf, “Les identités meutrières” et “Origines”. Son argument m’exaspère. J’aurai bien aimé le voir en train de disserter sur les appartenances et les identités multiples durant la guerre civile au Liban. Mais il trouvera là confirmation du caractère mortifère de l’identité…
    Les identités sont une réalité sociale. Elles évoluent, elles se muent, elles se complexifient ou se simplifient, elles s’imposent et deviennent pertinent dans certains contextes, ou se rétractent et somnolent à d’autres occasions. Les identités sont également réconfortantes, elles nous permettent de nous situer, nous intégrent dans un groupe, mettent en partagent des idées, des biens, un patrimoine… Elles peuvent également nous enfermer, nous isoler, nous exclure…
    Pour Maalouf, nos identités sont complexes et toute réduction est dangeureuse. Bon d’accord, mais s’il sortait un peu de l’individu, il se rendra compte que la dimension identitaire est également complexe. Elle n’est pas nécessairement mortifère et ne peut être tout simplement atomisée.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: