Worried Lebanese

thought crumbs on lebanese and middle eastern politics

La Syrie en six scenarii et une bonne dose d’élucubrations géopolitiques

Posted by worriedlebanese on 18/07/2011

"And Assad vanquished"... Found of facebook

Peut-on imaginer un pire article sur la crise syrienne que celui paru dans Le Mondece mardi ? Si vous l’avez raté, retrouver l’article de Hosham Dawod, “Quand le régime syrien tombera”, ici. L’analyse politique y est réduite au plus bas degré d’une discussion de comptoir au café de commerce… mais cette fois estampillée « CNRS ».  Son auteur est anthropologue, mais il le cache bien. Loin de toute approche anthropologique, il s’adonne à la spéculation politique la plus débridée en montant d’abord des scénarii sans rapport avec la dynamique socio-politique qui a cours en Syrie, pour ensuite enchainer dans des digressions géopolitiques « comme on les aime ». Mais alors pourquoi s’attarder sur son texte et perdre quelques heures dans son analyse et sa discussion ? L’exercice peut paraître futile si l’on cherche à comprendre ce qui se passe en Syrie. Mais il se révèle extrêmement intéressant si l’on cherche à éviter de tomber dans les mêmes écueils en s’adonnant à une analyse aux mêmes ambitions prospectives.

J’imagine d’abord que l’auteur de l’analyse se veut de gauche puisqu’il ajoute une couche économique à son analyse qui se veut renseignée sur les dynamiques ethniques au sein des différents pays du Proche-Orient. Mais cette couche est bien mince, à l’image de l’analyse. En fait, peu importe les préférences idéologiques de l’auteur, puisqu’elles n’ont pas d’incidence sur sa soi-disant analyse. Celle-ci appartient à un genre qui dépasse tout cantonnement idéologique, celui qui domine les analyses du Proche-Orient, quelque soit l’appartenance nationale ou idéologique de leurs auteurs.

La spéculation scénaristique
Même s’il énumère 5 scenarii, l’auteur en vérité présente 6, mais qualifie la première de modèle. Le plus surprenant dans l’exercice est qu’il n’essaie que rarement de mesurer les chances de matérialisation du scénario. Bon, il est vrai que l’information disponible sur la Syrie est à la fois réduite et médiocre. Le régime et ses opposants se sont lancés dans un exercice de désinformation totale qui s’articule autour de deux idées :
-       le régime prétend que les protestataires sont islamistes et manipulés par l’étranger. Il a donc tendance à éliminer ou à mésestimer toute information qui va dans le sens d’une protestation authentiquement syrienne et économique, même si elle est à dominante arabo-sunnite.
-       les opposants prétendent que le régime est strictement aléouite (comme si une communauté pouvait gouverner…) et que la répression est soutenue par des forces chiites (Iran et Hezbollah). Tout élément qui n’entre pas dans cette lecture strictement communautaire est ignoré.

On comprend que l’auteur évite de peser les différents scenarii pour des raison quantitatives et qualitatives liées à l’information. Mais alors quel est l’intérêt de cette spéculation scénaristique ?
Il aurait dû commencer par énumérer les ingrédients de cette crise… tout au moins ceux que nous connaissons. Certes, il en mentionne un grand nombre en passant mais sans s’y attarder et sans les intégrer dans une analyse de la dynamique.

Passons en revue les différents scenarii qu’il énumère et essayons de les retraduire en terme plus significatifs

  1. Scénario de l’équilibre entre répression et de réforme « à l’Algérienne ». C’est en gros la voie choisie par le régime. Mais ce scénario a été accompagné par une guerre civile d’une violence extrême (1991–2002) et d’un accaparement du pouvoir (et des ressources rentières) par l’armée qui gère seul un processus de réforme extrêmement lent et hésitant (depuis 2002). La situation en Syrie est bien différent. On ne peut pas encore parler de guerre civile et il n’est pas certain que le régime puisse survivre longtemps avec un niveau de contestation qui risque d’accroitre.
  2. Scénario répressif réussi : comme en « Iran en 2009 ». Là aussi, la situation est différente et en annonçant très tôt des réformes, le régime a montré qu’il voulait combiner répression et réforme. Ceci est bien différent de la situation Iranienne où le régime ne voulait même pas entendre parler de réforme.
  3. Scénario de la réforme du régime. Avec une absence totale de crédibilité, cette option semble peu probable
  4. Scénario de la dissension au sein du régime « à l’égyptienne » ou « à la tunisienne ». Encore faut-il qu’il y ait des institutions autonomes qui puisse procéder à un “coup d’État” comme en Egypte et en Tunisie. Mais ces institutions n’existent pas en Syrie. Et ce scénario ne pourra faire surface que si le régime s’entredéchire, avec le risque que ce déchirement précipite sa chute.
  5. Scénario de la dissension au sein des élites au pouvoir. Là aussi, il faudrait qu’une partie de l’élite soit sûr qu’elle court peu de risque à ce dissocier du régime. Ce n’est manifestement pas le cas aujourd’hui.
  6. Scénario de l’intensification du cycle « protestation/répression » et de la polarisation ethnique de la société qui mène à la guerre civile. La Syrie est déjà dans ce scénario, tout au moins la première partie, celle de la polarisation ethnique de la société.

Les élucubrations géopolitiques
Hosham Dawod passe en revue : la Turquie, la Jordanie, l’Iraq, Israël… Après nous avoir confié d’un ton marqueur que « l’Orient arabo-musulman se fait et se défait dans l’imaginaire de certains politiques locaux en adoptant toujours la forme du croissant », c’est dans ces même termes qu’il prétend analyser les préférences des différents régimes au Proche-Orient ou en Occident.
Mais en fait, il n’avait pas besoin de tous ces développements pour arriver à une conclusion qui semble évidente. Tous les régimes craignent l’écroulement du régime syrien, et préfère qu’ils moyennant quelques réformes.

One Response to “La Syrie en six scenarii et une bonne dose d’élucubrations géopolitiques”

  1. J’imagine apres son retour, Walid Jumblatt sait que les Russes ne soutiendront plus Bachar Al-Assad.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 25 other followers

%d bloggers like this: